Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Post Type Selectors
Filtrer par Catégories
Actualités
CEE / Décret tertiaire
Courtage en énergie
Énergie
Fournisseurs
Témoignages
Transition énergétique

Efficacité énergétique vs. sobriété énergétique : Quelle différence ?

Partagez cet article

Annoncé depuis quelques semaines par le gouvernement, le plan de sobriété énergétique doit permettre à la France de réduire de 10% sa consommation d’énergie d’ici 2 ans, par rapport à 2019. Ce plan résulte d’une prise de conscience globale de la part des dirigeants européens d’accélérer la transition énergétique, pour devenir autonome en énergie. Dans un contexte où l’énergie se raréfie, la sobriété énergétique et l’efficacité énergétique font figure de fer de lance dans la stratégie énergétique européenne. 

 

Quelle différence entre la sobriété énergétique et l’efficacité énergétique ? 

 

Ces deux concepts phares du nouveau plan énergétique doivent permettre à la France d’assurer une continuité d’approvisionnement à court et moyen terme, dans un contexte énergétique tendu. Avec la guerre en Ukraine, la sécheresse exceptionnelle des dernières semaines et les problèmes du nucléaire français, l’offre énergétique s’est grandement réduite. 

 

Or, la demande est restée identique sur la même période. Cela a occasionné une hausse historique des prix de l’énergie en Europe. Pour inverser la tendance, le gouvernement souhaite agir sur la demande afin de détendre le marché. 

La sobriété énergétique : une volonté de réduire ses consommations

 

Selon la vision de l’État français, la sobriété énergétique a pour objectif de réduire la consommation énergétique de la France. Pour l’heure, le plan va concerner les entreprises et les établissements publics accueillant du public. Dans le cadre de la sobriété énergétique, il est possible de mettre en place :

 

  • Des actions de covoiturage entre salariés ;
  • La coupure systématique des lumières dans les pièces vides ;
  • La réduction de l’usage de la climatisation et du chauffage ;
  • Favoriser le télétravail pour réduire le nombre de trajets bureau-domicile…

 

Finalement, la sobriété énergétique cherche à agir sur le comportement de consommation énergétique.

 

L’efficacité énergétique : Faire autant avec moins d’énergie

 

A l’inverse de la sobriété énergétique, l’efficacité énergétique implique aux consommateurs professionnels de produire autant, avec moins d’énergie. Pour les consommateurs, cela peut impliquer : 

 

  • une rénovation énergétique du bâtiment (isolation, éclairage, chauffage…)
  • le remplacement d’équipements énergivores ;
  • le renouvellement du parc automobile des commerciaux…

 

Le gouvernement français souhaite cibler dans un premier temps les passoires énergétiques, notamment les classes F et G. Pour les logements, une aide de 10 000 euros pour des rénovations lourdes est proposée. Selon certaines conditions, cette aide peut même aller jusqu’à 20 000 euros. Pour les rénovations liées aux entreprises, seuls le dispositif des CEE permet le financement à moindre coût de travaux d’économies d’énergie. 

 

Ainsi, l’efficacité énergétique cherche d’avantage à agir sur le matériel, les équipements énergivores. 

 

L’efficacité énergétique et la sobriété énergétique: un mariage logique dans un contexte tendu

 

Dans un contexte de forte tension, où il est nécessaire d’agir rapidement sur la demande pour équilibrer le réseau, il faut que les consommateurs énergétiques adoptent l’efficacité énergétique et la sobriété. Lors du meeting du MEDEF fin août, Elisabeth Borne a rappelé la nécessité d’un engagement complet de la part des entreprises. 

 

Elle a d’ailleurs proposé que celles-ci nomme un ambassadeur de la sobriété énergétique, pour assurer la bonne mise en place de cette philosophie en interne. Cet ambassadeur devra d’ailleurs établir un plan de sobriété énergétique et d’efficacité énergétique d’ici septembre. Des directives plus précises seront apportées par le gouvernement d’ici la mi-septembre.

 

Ce plan doit être combiné avec un plan d’efficacité énergétique. Des outils comme le DPE aident les entreprises à établir un état des lieux de la situation. Des recommandations sont même apportées aux entreprises pour aider dans la rénovation du bâtiment. Ce DPE peut être couplé à un audit énergétique complet, pour analyser dans le détail les consommations énergétiques de l’entreprise, équipement par équipement.  

 

Une fois ces diagnostics réalisés, l’entreprise peut recourir à des aides financières pour financer ces travaux d’économies d’énergie. En effet, les Certificats d’Economies d’Energie (CEE) proposent de nombreuses aides aux entreprises pour les aider dans l’accélération de leur transition énergétique. 

 

Optima Energie, cabinet de conseil en stratégie énergétique, accompagne ces entreprises dans leurs démarches de sobriété énergétique et d’efficacité énergétique. 

 

Demande d'étude

Steven Perros

Chargé de marketing chez Optima Energie, j'ai pour mission de vous simplifier la compréhension du monde de l'énergie !

Ces articles pourraient également vous intéresser

électromobilité

Quelles sont les bornes de recharge les plus proches de moi ?

Pour la fin de l’année 2022, le gouvernement a fixé comme objectif l’installation de 100 000 bornes…

Lire la suite
Isolation thermique bâtiment optima énergie

Isolation thermique : Comment isoler efficacement mon bâtiment ?

Avec la hausse des coûts de l’énergie et l’importance de la cause environnementale, l’isolation thermique des bâtiments…

Lire la suite
Bâtiment à énergie positive BEPOS

Bâtiment à Énergie Positive (BEPOS) : Quelles obligations pour les bâtiments de mon entreprise ?

Les bâtiments à énergie positive entrent dans le cadre de la loi relative à la transition énergétique…

Lire la suite

Vous souhaitez recevoir les derniers conseils des experts Optima Energie ?

Inscrivez-vous à la newsletter du blog pour recevoir les nouveaux articles dès leur parution.