Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Post Type Selectors
Filtrer par Catégories
Actualités
CEE / Décret tertiaire
Courtage en énergie
Énergie
Fournisseurs
Non catégorisé
Témoignages
Transition énergétique

L’ ADEME vante les atouts de la performance énergétique

Partagez cet article

L’ADEME (Agence De l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie) a invité mardi les industriels à marier efficacité énergétique et performance économique. En effet, l’ADEME estime qu’ils ont un potentiel d’amélioration énergétique de 20% d’ici 2035.

Lors du colloque Energie Industrie, l’ADEME a mis en avant les atouts de la performance énergétique. David Marchal est directeur adjoint Productions et Energies durables de l’ADEME :

« La performance énergétique et environnementale ne doit pas être considérée comme un frein pour les industriels, mais comme une opportunité. Performance énergétique et environnementale, ça rime avec performance économique », a-t-il résumé.

En France, l’industrie représente un quart de la consommation nationale d’énergie. Elle représente également un tiers de la consommation d’électricité. Entre 1990 et 2014, ce secteur a diminué de 11% sa consommation énergétique et de 40% ses émissions de gaz à effet de serre.

New call-to-action

 

Comment faire ?

Pour y parvenir, l’ADEME préconise de s’appuyer sur la modernisation de l’outil industriel. On parle ici du numérique ou de la robotisation. « Profitons de cette transition, de cette modernisation nécessaire de l’industrie française pour y greffer des investissements en efficacité énergétique », a expliqué David Marchal. Il appelle aussi à « jumeler industrie du futur et transition énergétique et écologique ».

L’ADEME a aussi étudié comment développer dans l’industrie les mécanismes d’effacement, consistant à réduire temporairement la consommation d’électricité. Pour rappel, la programmation pluriannuelle de l’énergie (PPE) a fixé un objectif à la France. Ce dernier est d’atteindre 5 GW de capacité d’effacement en 2018 et 6 GW en 2023. A ce jour, RTE dispose d’une capacité de 2,5 à 3 GW.

L’étude de l’ADEME montre qu’il y a « un potentiel important » dans l’industrie. Et ce, en particulier dans 4 secteurs (métallurgie, mécanique, chimie, industrie du papier). Elle montre qu’il y a peu de barrières techniques, mais des freins économiques et organisationnels.

 

Vous souhaitez en savoir plus ?

marius-ciocirlan-vMV6r4VRhJ8-unsplash

Clémentine Masson

Responsable marketing chez Optima Energie, je suis passionnée par la rédaction et le design. J'ai à coeur de vous faire découvrir le monde de l'énergie, et tous ses secrets !

Ces articles pourraient également vous intéresser

Chaleur : comment éviter une hausse de facture de climatisation pour les hôtels ?

Les impacts des pics de chaleur sur la consommation énergétique française   La consommation d’électricité est fortement…

Lire la suite
ARENH : prix électricité nucléaire

Le thorium : l’espoir d’une énergie nucléaire verte

Le Thorium, minerai très abondant dans la croûte terrestre, est une des nombreuses pistes de réflexion pour…

Lire la suite
Centrales nucléaires

Les centrales nucléaires en France : quelle évolution dans les années à venir ?

Fer de lance du mix énergétique depuis les années 1980, le parc nucléaire français arrive aujourd’hui à…

Lire la suite

Vous souhaitez recevoir les derniers conseils des experts Optima Energie ?

Inscrivez-vous à la newsletter du blog pour recevoir les nouveaux articles dès leur parution.