Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Post Type Selectors
Filtrer par Catégories
Actualités
CEE / Décret tertiaire
Courtage en énergie
Énergie
Fournisseurs
Témoignages
Transition énergétique

Sobriété énergétique : quel bilan après 4 mois de lancement ?

Partagez cet article

La sobriété énergétique consiste à limiter et optimiser la consommation d’énergie de manière à réduire les émissions de gaz à effet de serre, et à préserver les ressources naturelles et réduire sa facture. Depuis septembre 2022, le gouvernement français a adopté un plan de sobriété énergétique pour faire face à l’inflation et aux augmentations des prix de l’énergie. 4 mois après l’instauration de ce plan et des mesures associées, faisons un premier bilan sur l’impact de la sobriété énergétique. 

 

Inscription newsletter

 

La sobriété énergétique : une nécessité pour maintenir l’équilibre entre offre et demande

 

Depuis 2005, la France a adopté une loi sur la transition énergétique pour la croissance verte, qui vise à réduire la dépendance du pays aux énergies fossiles et à développer les énergies renouvelables. Cette loi prévoit également des mesures pour améliorer l’efficacité énergétique dans les bâtiments, les transports et l’industrie. 

 

Avec la crise géopolitique en Europe et la réduction de l’approvisionnement gazier par la Russie, la sobriété énergétique est devenue un sujet primordial en France. En effet, la réduction de l’approvisionnement met en péril l’équilibre entre offre et demande, dans un contexte où le gaz russe représentait 17% des volumes consommés. Par manque d’offres, il est donc nécessaire de réduire la demande afin de limiter l’augmentation tarifaire et l’impact sur l’économie. 

 

Plan de sobriété énergétique : Quel bilan au bout de 4 mois ? 

 

Une baisse proche de 10% pour l’électricité

 

RTE a publié des premiers chiffres sur l’impact des actions de sobriété énergétique. Depuis Septembre, la consommation d’électricité a chuté de 7% par rapport à la moyenne de consommation entre 2014 et 2019, à température comparable. Cette baisse a d’ailleurs été proche de 10% entre la semaine du 4 et du 11 décembre. 

 

Consommation électricité RTE bilan sobriété énergétique

Source : RTE

 

Cette baisse s’explique en partie par l’effort fait par le secteur industriel. En effet, les consommations de ce secteur ont chuté de 680 GWh, entre décembre 2021 et 2022, soit une baisse de 16%. Pour le secteur ferroviaire, la baisse est plus limitée, de l’ordre de 25 GWh, soit une baisse de 4%. 

 

Une demande normale pour le gaz

 

La demande globale de gaz naturel est identique au niveau des années précédentes, malgré des températures très froides à la mi-décembre.

 

Courbe demande totale gaz 2022 bilan sobriété énergétique

Source : Engie

Malgré une demande totale gazière stable, la structuration de cette demande a changé dans de grandes proportions : une chute de la demande industrielle et une hausse historique de la demande des centrales thermiques.

 

Une baisse de 23% de la demande de gaz de la part de l’industrie

 

En effet, le secteur industriel européen a réduit sa consommation de gaz de près de 70 millions de mètres cubes/jour, soit une baisse de 23%. Cette destruction de la demande européenne est également le signe d’un ralentissement de l’activité économique. 

 

Courbe demande industrielle europe 2022 bilan sobriété énergétique

Source : Engie

 

En contrepartie, la demande de gaz pour la production d’électricité a explosé, de l’ordre de 33% sur début décembre, lors de la période de froid intense. Les centrales thermiques à gaz sont utilisées pour compenser la faible production d’électricité nucléaire et des moyens de production renouvelables. Cette situation devrait se prolonger sur toute la période hivernale, surtout en cas de nouvelle vague de froid.

 

Une demande gazière croissante pour la production électrique

 

 

Source : Engie

 

Néanmoins, depuis la mi-décembre, l’hiver est particulièrement doux en Europe. Par exemple, le 31 décembre, la température moyenne en France a dépassé de 8 degrés les normales de saison, un record historique de chaleur pour cette journée. Cela permet de limiter la demande énergétique à des niveaux très bas pour la saison.

 

Aucune importation de gaz russe pour l’hiver 2023-2024

 

Selon le niveau du stockage de gaz à la fin de l’hiver 2022-2023, les acteurs du marché vont travailler dans la préparation de l’hiver 2023-2024, premier hiver sans aucune livraison de gaz russe. Cela met ainsi une pression et un voile d’incertitudes sur les préparatifs et mesures nécessaires pour répondre à la future demande hivernale. Il est notamment des volumes de GNL qui seront officiellement livrés et intégrés au stock européen. Le freeport Houston/Texas, l’un des plus grands exportateurs de GNL vers l’Europe, a connu en juin 2022 une importante explosion, qui limite encore début janvier 2023, sa capacité de livraison. Un retour à la normale est prévu pour début février 2023. 

 

De plus, la Norvège, autre fournisseur essentiel des volumes de gaz européens, connaît des difficultés depuis plusieurs mois pour atteindre ses objectifs de production quotidiens. Depuis la mi-octobre, les volumes norvégiens livrés se situent à la moyenne basse établie entre 2015 et 2020. 

 

Courbe livraison volume gaz norvège europe bilan sobriété énergétique

 

Enfin, au-delà de la capacité de livraison des fournisseurs, il existe également des questions sur la capacité d’absorption de ces volumes par les pays européens. En effet, lors de la préparation de l’hiver 2022-2023, une file d’attente de méthaniers était visible à certains ports, par saturation des capacités des terminaux. Pour remédier à ce problème, plusieurs terminaux méthaniers flottants sont à l’étude, notamment au large de l’Allemagne ou de la France. Ces questions vont être au centre des préoccupations énergétiques en 2023.

 

Inscription newsletter

Steven Perros

Chargé de marketing chez Optima Energie, j'ai pour mission de vous simplifier la compréhension du monde de l'énergie !

Ces articles pourraient également vous intéresser

électromobilité

Quelles sont les bornes de recharge les plus proches de moi ?

Pour la fin de l’année 2022, le gouvernement a fixé comme objectif l’installation de 100 000 bornes…

Lire la suite
Isolation thermique bâtiment optima énergie

Isolation thermique : Comment isoler efficacement mon bâtiment ?

Avec la hausse des coûts de l’énergie et l’importance de la cause environnementale, l’isolation thermique des bâtiments…

Lire la suite
Bâtiment à énergie positive BEPOS

Bâtiment à Énergie Positive (BEPOS) : Quelles obligations pour les bâtiments de mon entreprise ?

Les bâtiments à énergie positive entrent dans le cadre de la loi relative à la transition énergétique…

Lire la suite

Vous souhaitez recevoir les derniers conseils des experts Optima Energie ?

Inscrivez-vous à la newsletter du blog pour recevoir les nouveaux articles dès leur parution.