Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Post Type Selectors
Filtrer par Catégories
Actualités
CEE / Décret tertiaire
Courtage en énergie
Énergie
Fournisseurs
Témoignages
Transition énergétique

  12/07/2022

L’énergie hydraulique : une énergie renouvelable fiable, mais dépendante du réchauffement climatique

Partagez cet article

L’énergie hydraulique française est la deuxième source de production d’électricité, derrière l’énergie nucléaire et devant l’éolien. En 2021, les barrages et autres installations hydrauliques ont permis de produire 62,5 TWh d’électricité, soit une baisse de 5% par rapport à 2020, et une hausse de 4% par rapport à 2019.

 

Quelle est la situation actuelle de l’hydroélectricité en France ? 

 

Quelles sont les installations hydrauliques existantes en France ? 

 

Il existe plusieurs sortes d’installations hydrauliques en France, classées selon la puissance de production. Parmi ces systèmes d’hydroélectricité, on retrouve :

 

  • Les équipements au fil de l’eau : Ce type de production hydroélectrique est la technologie produisant le plus d’électricité en France. Elle dépend du débit du cours d’eau, et connaît une production très variable au cours de la journée. Ces équipements sont en général installés dans des rivières, voire certains fleuves.
  • Les écluses : Certaines écluses peuvent, grâce à la rétention d’eau, produire de l’électricité lors de pics de consommation. Cette technologie a une durée de production comprise entre 2 et 400 heures. 

 

Ces deux sources d’énergie restent très dépendantes de la pluviométrie, et plus généralement du contexte hydrologique en France. Elles sont également peu modulables en termes de production électrique, car elles produisent une plus faible quantité d’énergie par installation.

 

  • Les centrales à lac : Ce type d’installation est de plus grande envergure, car elle se base sur une rétention d’eau en moyenne et haute montagne. Grâce à la chute d’eau, ce type de production d’énergie peut produire une grande quantité d’électricité, avec une mobilisation en quelques minutes. 
  • Les stations de transfert d’énergie par pompage (STEP) sont la dernière technologie hydraulique, capable de pomper des volumes d’eau conséquents vers un stockage d’eau conséquent. L’objectif est d’effectuer ces pompages lors des périodes modérées de consommation, pour ensuite mobiliser la totalité du stock d’eau lors des pics de consommation.

 

Répartition des installations d’énergie hydraulique en France 

 

Type d’installation Puissance installée Production d’électricité (en TWh)
Au fil de l’eau 7,7 30
Les écluses 3,9 10
Les centrales à lac 9,6 15
Les STEP 4,2 1,2

 

La production hydraulique française a ainsi contribué à hauteur de 12% dans la production d’électricité en 2021. Le niveau de production de l’énergie hydraulique est en baisse de 4,5% par rapport à 2020, à cause de conditions climatiques défavorables. Cette baisse de production réside principalement sur les centrales à lac (-12%), et les STEP (-8%).

 

France production hydraulique par région

 

Les principales régions productrices d’énergie hydraulique en France sont respectivement :

 

  • L’Auvergne-Rhône-Alpes, avec 26 TWh d’électricité produit en 2021 ;
  • La Provence-Alpes-Côtes d’Azur, avec 10,8 TWh d’électricité produite. ;
  • L’Occitanie, avec 10,2 TWh.

 

La moitié des barrages en service en France (220) est directement exploitée par EDF. Le reste est exploité par des entreprises privées. Parmi les barrages français, on retrouve plusieurs installations approchant les 80 ans d’exploitation. Par exemple, le barrage du Chevril (ou de Tignes) a été construit en 1941, lors de la seconde guerre mondiale. D’une puissance de 400 MW, ce barrage en voûte est le barrage le plus haut de France (181 mètres).  

 

Barrage hydraulique de Tignes

 

Quelles sont les prévisions pour 2022 ? 

 

Les pics de chaleur de juin injectent une tension sur la production hydraulique française, avec des niveaux de pluviométrie faibles pour la saison. Dans le sud-est, les niveaux des stocks d’eau est à un niveau extrêmement faible pour la saison, comparable à ceux de fin d’été. 

Etat des nappes phréatiques Source : Les échos

Sur cette carte datant de mai, les niveaux des nappes phréatiques illustraient déjà une tendance extrêmement délicate à l’approche de l’été. Cette situation est à la fois complexe pour la population et pour la production d’énergie hydraulique. On remarque, ci-dessus, que les régions les plus touchées sont celles où résident la plus grande partie des installations hydrauliques de France. Malheureusement, le pic de chaleur de juin a aggravé la situation, et le débit des cours d’eau s’en est ressenti. 

 

Pour cause, dès le 11 avril, des restrictions sur l’usage de l’eau étaient déjà observées dans plusieurs départements du sud de la France, 8 très exactement. En 2020, seuls 2 départements étaient concernés par ces mesures à cette date. Conséquence, la production d’électricité à partir des installations hydrauliques s’est réduite de 21% entre mai 2021 et mai 2022. Dans un contexte de crise géopolitique, le contexte environnemental en France tombe mal. Les prévisions pour l’avenir s’annoncent complexes pour la production hydraulique. 

 

Quel est l’avenir de l’énergie hydraulique en France ? 

 

La Programmation Pluriannuelle de l’Énergie (PPE) a proposé en 2018 une projection sur l’avenir de l’énergie hydraulique en France, jusqu’en 2028. Dans cette projection, la PPE a évalué le potentiel de production d’électricité à 400 MW. Cette évaluation comprend une modernisation et des sur-équipements auprès des installations existantes. En prenant en compte le contexte géopolitique et environnemental actuel, les objectifs sur la production hydraulique ont changé. 

 

Les efforts sont aujourd’hui concentrés sur le développement de l’éolien en mer, avec l’instauration de plusieurs parcs maritimes au large des côtes françaises. 8 projets sont en cours de réalisation au large de la Bretagne, ou encore de la Normandie et les Hauts-de- France. Le premier parc, au large de St-Nazaire, a produit en avril 2022 ses premiers MWh d’électricité. 

 

Ce choix est basé sur les projections à moyen et long terme, dans lesquelles l’énergie hydraulique deviendra une denrée de plus en plus limitée. Des prévisions d’ici 2050 établissent que la France pourrait connaître des étés avec des températures au-delà de 50 degrés dans le sud de la France. Certaines régions du sud de la France pourraient devenir très arides, avec des conditions de vie très difficiles pour la population. Ainsi, avec de telles températures à l’avenir, investir dans de nouveaux barrages est une ineptie, à la fois au niveau économique et politique. Les niveaux de production, et donc, de rentabilité seraient bien inférieurs à ceux actuels. 

 

Optima Energie : votre cabinet de conseil en stratégie énergétique

 

Face à cette situation au niveau de l’énergie hydraulique, et plus généralement sur la production d’électricité, suivre le marché au quotidien devient une nécessité. Ce suivi permet de connaître les évolutions tarifaires du marché, et d’adapter votre stratégie d’achat en conséquence. Optima Energie, cabinet de conseil en stratégie d’achat énergétique, vous accompagne dans cette démarche. En plus de cette veille du marché, notre équipe d’experts est capable de :

 

 

Nouveau call-to-action

Steven Perros

Chargé de marketing chez Optima Energie, j'ai pour mission de vous simplifier la compréhension du monde de l'énergie !

Ces articles pourraient également vous intéresser

aides énergo facture énergie entreprise

Aides Énergo : Quelles entreprises peuvent bénéficier de la simplification du guichet d’aides ?

Face à la crise énergétique actuelle, le gouvernement propose une aide à destination des entreprises pour compenser…

Lire la suite
Tendance marché énergie prix

La tendance marché de l’électricité et du gaz naturel – Novembre 2022

Cette fin d’année 2022 s’inscrit dans le contexte de préparation de l’hiver. L’objectif est d’assurer un maintien…

Lire la suite
Ombrière solaire toit parking supermarchés

Ombrière solaire : des nouvelles obligations pour les entreprises

Les investissements dans les technologies pour améliorer son autoconsommation se multiplient face à la crise énergétique actuelle….

Lire la suite

Vous souhaitez recevoir les derniers conseils des experts Optima Energie ?

Inscrivez-vous à la newsletter du blog pour recevoir les nouveaux articles dès leur parution.