Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Post Type Selectors
Filtrer par Catégories
Actualités
CEE / Décret tertiaire
Courtage en énergie
Énergie
Fournisseurs
Témoignages
Transition énergétique

À la découverte du biogaz

Partagez cet article

Le biogaz est un gaz issu de la méthanisation de matières organiques fermentescibles, par exemple de déchets et d’effluents d’élevage (fumier, résidus de récoltes…) ou encore de déchets municipaux (boues de stations d’épuration des eaux urbaines, déchets alimentaires…). Cette énergie verte est souvent peu connue du grand public et des professionnels : pourtant, elle possède de nombreux avantages !

 

Quelle est la composition du biogaz ?

Le biogaz est un gaz combustible, un mélange de 50 à 70% de méthane (CH4) et de dioxyde de carbone (CO2). C’est une énergie renouvelable issue de la biomasse.

 

Dans quel cas est-il utilisé ?

Le biogaz est une source d’énergie à part entière. Il peut servir à produire de la chaleur, de l’électricité, ou encore des biocarburants ; un peu comme on le fait à partir du gaz naturel. D’ailleurs, après épuration, le biogaz devient biométhane. Il peut être injecté dans le réseau de gaz naturel afin d’apporter à celui-ci une part d’énergie renouvelable. Cependant, les technologies de production restent encore coûteuses et ont besoin d’être optimisées.

 

Le biogaz, une énergie verte et renouvelable

Le biogaz est comptabilisé parmi les énergies renouvelables, car il est issu de déchets organiques qui ne seraient pas valorisés par ailleurs. Sa production s’intègre ainsi dans une logique d’économie circulaire.

La décomposition des matières organiques s’effectue grâce à l’action de bactéries agissant en milieu anaérobie, c’est-à-dire privé d’oxygène. Cette réaction se produit spontanément dans des décharges et dans les marais où l’on peut observer des bulles à la surface de l’eau. Elle peut aussi être provoquée dans des méthaniseurs. 

Précisons que la production s’accompagne également de celle d’un « digestat », résidu solide ou liquide utilisable comme fertilisant.

 

Le biogaz en France

La filière en France est l’une des plus dynamiques d’Europe. Les acteurs de l’énergie mettent en place plusieurs aides. Couplées au souhait de la France d’atteindre en 2050 la neutralité carbone, la croissance de cette filière est importante. 

La France possède un territoire agricole fort, et a su tirer profit des déchets engendrés par les différentes exploitations. En effet, la production de biogaz du pays s’appuie principalement sur la valorisation de déchets agricoles.

Malgré des coûts de production et de transformation élevés de cette énergie, et une demande très irrégulière, la France a su rebondir sur un marché dynamique. De plus en plus d’entreprises profitent de la montée en puissance du biogaz pour créer le besoin : création d’unités de biométhanisation, purification du biogaz, séparation des gaz… 

 

New call-to-action

marius-ciocirlan-vMV6r4VRhJ8-unsplash

Clémentine Masson

Responsable marketing chez Optima Energie, je suis passionnée par la rédaction et le design. J'ai à coeur de vous faire découvrir le monde de l'énergie, et tous ses secrets !

Ces articles pourraient également vous intéresser

Sidérurgies : l’enjeu majeur de la maîtrise énergétique

Pour beaucoup de secteurs, l’énergie constitue une ressource essentielle au bon fonctionnement des activités. C’est notamment le…

Lire la suite

TURPE 5 : un accent mis sur la transition énergétique

Le TURPE 5 a été instauré en 2017 suite aux évolutions du TURPE 4, pour accroître les…

Lire la suite
ligne haute tension

TURPE 4 : Place au rattrapage 

Le TURPE 4 a été intronisé le 1er janvier 2014, pour corriger en partie les erreurs commises…

Lire la suite

Vous souhaitez recevoir les derniers conseils des experts Optima Energie ?

Inscrivez-vous à la newsletter du blog pour recevoir les nouveaux articles dès leur parution.