27/06/2020

Qu’est ce que la transition énergétique ?

Partagez cet article

La Transition Énergétique désigne le passage de notre mode actuel de production et de consommation à un modèle énergétique plus durable. Ce dernier permet de faire face aux enjeux :

  • d’évolution des prix,
  • d’approvisionnement en énergie,
  • d’épuisement des ressources naturelles,
  • de respect de l’environnement.

Aujourd’hui, notre mix énergétique est principalement composé d’énergies fossiles et de nucléaire. Cependant, on observe une montée en puissance des énergies renouvelables depuis 2016.

Un changement de notre consommation, mais aussi de notre production sont nécessaires : il faut consommer moins d’énergie en la maîtrisant.

Outre cet aspect environnemental, la Transition Énergétique intègre une dimension économique et sociale. Elle tend globalement vers un système énergétique plus durable au sens du « développement durable ». Ce dernier est défini dans le rapport Brundtland de 1987 de la Commission mondiale sur l’environnement et le développement de l’ONU comme “un mode de développement qui répond aux besoins des générations présentes sans compromettre la capacité des générations futures de répondre aux leurs”.

Les objectifs chiffrés de la Transition Énergétique

Selon les pays, la notion de Transition Énergétique se traduit différemment, avec un équilibre propre entre les dimensions environnementale, économique et sociale. 

En France, la Loi Transition Énergétique a été adoptée à l’été 2015. Elle inscrit la volonté de promouvoir un « mode de développement économique respectueux de l’environnement, à la fois sobre et efficace en énergie et en consommation de ressources et de carbone, socialement inclusif, soutenant le potentiel d’innovation et garant de la compétitivité des entreprises ». En matière de mix énergétique, cette loi fixe entre autres comme objectifs chiffrés :

  • Réduction des émissions de gaz à effet de serre de 40% en 2030 par rapport à 1990 ;
  • Diminution de la consommation énergétique finale de 50% en 2050 par rapport à 2012 ;
  • Réduction de la consommation énergétique finale des énergies fossiles de 30 % en 2030 par rapport à la référence 2012 ;
  • 32% de la consommation finale brute d’énergie issue d’énergies renouvelables en 2030.

 

La seconde volonté de cette loi est de valoriser davantage de déchets par le recyclage, mais également comme source d’énergie

  • Augmentation du taux de recyclage matière et organique pour atteindre 60 % en 2025 (contre 52 % actuellement) ;
  • Réduction des tonnages stockés annuellement de 30 % en 2020, et 50 % en 2025
  • Augmentation de la valorisation énergétique des refus de tri, avec un encouragement à la préparation de CSR (Combustibles Solides de Récupération)

 

 

La Transition Énergétique est l’un des volets de la « transition écologique ». Cette dernière couvre d’autres thématiques telles que la préservation des écosystèmes et des ressources en eau. Vous souhaitez mettre en place cette stratégie dans votre entreprise ? Nos experts courtiers en énergie vous accompagnent dans cette démarche !

marius-ciocirlan-vMV6r4VRhJ8-unsplash

Emilie Kerebel

Ces articles pourraient également vous intéresser

Fournisseur en électricité

5 critères pour bien comparer son fournisseur en électricité et en gaz

En tant que professionnel, vous souhaitez choisir le meilleur fournisseur en électricité et en gaz pour alléger…

Lire la suite
Courtier en énergie

Le point sur l’énergie en matière de réglementation

Maîtriser ses dépenses en énergie est un véritable enjeu pour les dirigeants d’entreprise, notamment ceux des commerces…

Lire la suite
CEE

Infographie : 10 choses à savoir sur les CEE

Les Certificats d’Economies d’Energie, communément appelés CEE, ont été introduits à la suite de la loi POPE…

Lire la suite