12/10/2017

Les parcs éoliens en mer pourraient fournir le monde entier en énergie

Partagez cet article

Selon une étude publiée lundi, les éoliennes en pleine mer pourraient produire bien plus d’énergie renouvelable que celles installées sur la terre ferme.

Selon une étude publiée lundi dernier aux États-Unis, les parcs éoliens situés en pleine mer pourraient générer bien plus d’énergie que ceux installés sur la terre ferme, au point de pouvoir fournir le monde entier en énergie renouvelable.

Des chercheurs de la Carnegie Institution for Science ont découvert que les vents plus forts en pleine mer permettraient de générer cinq fois plus d’énergie qu’en terre ferme.

Bien qu’il n’existe actuellement aucun parc éolien à grande échelle en eaux profonde, les résultats de l’étude suggèrent que cette technologie vaut la peine d’être étudiée et ce, même si la puissance de production des éoliennes varierait en fonction des saisons.

«En hiver, les parcs éoliens de l’Atlantique nord pourraient fournir une énergie suffisante pour répondre à tous les besoins actuels de la civilisation»,selon cette étude publiée dans les Comptes rendus de l’Académie américaine des sciences (PNAS).

En été en revanche « de tels parcs éoliens pourraient seulement générer assez de courant pour couvrir les besoins en électricité de l’Europe, ou éventuellement des Etats-Unis » selon l’étude.

Certaines régions du monde, comme l’Atlantique nord, seraient particulièrement propices à l’accueil de parcs éoliens, parce que la résistance des pales de leurs turbines ne ralentirait pas autant les vents qu’elle le ferait sur terre.

En outre, les parcs éoliens en pleine mer sont plus à même de capturer l’énergie provenant du haut de l’atmosphère pour la transporter vers la surface. «Nous avons constaté que les parcs éoliens océaniques géants sont capables de profiter de l’énergie des vents d’une grande partie de l’atmosphère, tandis que les parcs éoliens à terre restent limités aux ressources éoliennes proches de la surface», a déclaré la coauteure de l’étude Anna Possner.

En France, la mise en place de l’éolien en mer est tardif. En cours de construction à quelques kilomètres des côtes du Croisic (Loire-Atlantique), la première éolienne en mer française flottante devrait produire ses premiers kilowatts d’ici 2018.

Vous souhaitez en savoir plus ?

marius-ciocirlan-vMV6r4VRhJ8-unsplash

Emilie Kerebel

Ces articles pourraient également vous intéresser

Témoignage client Optima Énergie

“Optima Énergie m’a accompagné pour un changement de fournisseur d’énergie fluide, sans coupure !”

La proximité avec les clients est l’une des valeurs motrices d’Optima Energie. Nous croyons que ces échanges…

Lire la suite
ABCdaire de l'énergie

L’ABCdaire de l’énergie : les 16 abréviations à connaître absolument

Le marché de l’énergie est un monde complexe, qui évolue constamment. Comme tout marché technique, il est…

Lire la suite
biogaz-image

Qu’est ce que le Biogaz ?

Le biogaz est un gaz issu de la méthanisation de matières organiques fermentescibles, par exemple de déchets…

Lire la suite