27/09/2017

L’ ADEME vante les atouts de la performance énergétique

Partagez cet article

L’ADEME (Agence De l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie) a invité mardi les industriels à marier efficacité énergétique et performance économique. En effet, l’ADEME estime qu’ils ont un potentiel d’amélioration énergétique de 20% d’ici 2035.

Lors du colloque Energie Industrie, l’ADEME a mis en avant les atouts de la performance énergétique. David Marchal est directeur adjoint Productions et Energies durables de l’ADEME :

« La performance énergétique et environnementale ne doit pas être considérée comme un frein pour les industriels, mais comme une opportunité. Performance énergétique et environnementale, ça rime avec performance économique », a-t-il résumé.

En France, l’industrie représente un quart de la consommation nationale d’énergie. Elle représente également un tiers de la consommation d’électricité. Entre 1990 et 2014, ce secteur a diminué de 11% sa consommation énergétique et de 40% ses émissions de gaz à effet de serre.

 

Comment faire ?

Pour y parvenir, l’ADEME préconise de s’appuyer sur la modernisation de l’outil industriel. On parle ici du numérique ou de la robotisation. « Profitons de cette transition, de cette modernisation nécessaire de l’industrie française pour y greffer des investissements en efficacité énergétique », a expliqué David Marchal. Il appelle aussi à « jumeler industrie du futur et transition énergétique et écologique ».

L’ADEME a aussi étudié comment développer dans l’industrie les mécanismes d’effacement, consistant à réduire temporairement la consommation d’électricité. Pour rappel, la programmation pluriannuelle de l’énergie (PPE) a fixé un objectif à la France. Ce dernier est d’atteindre 5 GW de capacité d’effacement en 2018 et 6 GW en 2023. A ce jour, RTE dispose d’une capacité de 2,5 à 3 GW.

L’étude de l’ADEME montre qu’il y a “un potentiel important” dans l’industrie. Et ce, en particulier dans 4 secteurs (métallurgie, mécanique, chimie, industrie du papier). Elle montre qu’il y a peu de barrières techniques, mais des freins économiques et organisationnels.

 

Vous souhaitez en savoir plus ?

marius-ciocirlan-vMV6r4VRhJ8-unsplash

Emilie Kerebel

Ces articles pourraient également vous intéresser

Taxes Optima Energie

A quoi servent les taxes énergétiques ?

En France, la facture d’énergie est structurée en 3 grandes catégories : la consommation directe de l’énergie…

Lire la suite
Taxes énergétiques

A la découverte des taxes énergétiques

Vous avez sûrement déjà observé la facture d’énergie de votre entreprise, et découvert une importante partie réservée…

Lire la suite
TVA Optima Energie

La TVA dans le milieu de l’énergie

Les taxes sur la facture d’électricité et de gaz naturel représentent en moyenne 33% de la facture…

Lire la suite