23/11/2020

La Transition Énergétique, facteur de compétitivité pour votre entreprise

Partagez cet article

En France, les différents secteurs d’activité deviennent de plus en plus concurrentiels. Chaque entreprise cherche à attirer et fidéliser sa clientèle. La chasse à l’avantage concurrentiel est lancée : mais comment parvenir à réellement se différencier de ses concurrents lorsque l’on évolue dans le même secteur d’activité ?

 

Les entreprises se positionnent sur plusieurs créneaux : le Made in France, le recyclé/recyclable, les modes de communication, le fait main… Il y a quelques années, les structures présentes sur les réseaux sociaux se comptaient sur les doigts de la main. Aujourd’hui, il est extrêmement facile de communiquer rapidement sur internet. Alors pour se diversifier, il faut chercher ailleurs.

 

Et si la réponse était tout simplement d’optimiser votre consommation d’énergie ?

 

Aujourd’hui, les consommateurs sont de plus en plus sensibles à l’impact de leurs achats sur l’environnement. Ils sont nombreux à pratiquer le “zéro gaspi”, le “zéro déchet”, l’achat et la vente de biens d’occasion… Autant de nouvelles pratiques qui se démocratisent. Les nouvelles générations portent une attention particulière à l’impact environnemental de leurs achats. Elles se dirigent de plus en plus vers l’autoconsommation.

 

Suite à cette prise de conscience des consommateurs, en tant que professionnels, se tourner vers l’écologie devient une nécessité. IKEA l’a bien compris, et s’est associé à Voltalia pour créer le projet Solsträle. Le géant du mobilier vend désormais également des kits photovoltaïques, que vous pouvez installer vous-même à votre domicile, ou votre entreprise !

 

La Transition Énergétique devient aujourd’hui un enjeu-clé de la réussite de votre entreprise. Pour vous différencier de vos concurrents, osez le vert et la transparence !

 

Un mix énergétique en mutation

 

Pour chaque pays d’Europe, il existe un graphique appelé mix énergétique, qui définit les différentes sources d’énergie primaires qui y sont utilisées. En France, on observe une forte évolution de ce mix depuis quelques années. 

 

En effet, si en 1980, la filière thermique (c’est-à-dire charbon, gaz naturel, produits pétroliers) était majoritaire (48,9% du mix énergétique français), les choses ont fortement changé : en 2019, cette part ne représente que 7,9%. Belle évolution, quand on sait également que les énergies renouvelables comptent désormais pour un quart de ce mix énergétique, contre 13,8% en 2010.

 

Quels critères prendre en compte pour choisir son énergie ?

 

Lors de la mise en place de la Transition Énergétique dans votre entreprise, vous avez le pouvoir de prioriser certaines énergies par rapport à d’autres, afin d’augmenter leur poids dans le mix énergétique. Il est important de favoriser les énergies qui : 

 

  • émettent le moins de gaz à effet de serre et de déchets ;
  • génèrent le plus d’emplois ;
  • sont renouvelables ;
  • favorisent le développement de l’économie locale.

 

Aucune énergie n’est réellement “propre” : en France, 1 MWh produit dans une centrale nucléaire émet deux fois moins de CO2 qu’1 MWh produit par une éolienne. Le nucléaire engendre des déchets radioactifs qui, pour le moment, ne peuvent être recyclés. Les énergies renouvelables sont consommatrices de terres rares (éléments du Tableau Périodique des Éléments situés entre le numéro atomique 57 et le numéro 71, ainsi que le scandium et l’yttrium) :  ces dernières sont dispersées, ce qui les rend difficiles d’accès. L’AIE (Agence Internationale de l’Énergie) met d’ailleurs en garde contre un risque de pénurie des métaux rares, et la naissance de tensions géopolitiques associées.

 

Un cadre précis : la Loi Transition Énergétique

 

Depuis le 17 août 2015, la Loi relative à la Transition Énergétique pour la croissance verte régie les choix stratégiques des entreprises envers leur impact environnemental et sociétal. Les structures ont pris des engagements qui, parfois, nécessitent des changements majeurs dans leurs modes de production et/ou de fonctionnement. 

 

La Loi Transition Énergétique comporte plusieurs objectifs : 

 

  • Réduire de 40% les émissions de gaz à effet de serre en 2030, par rapport à 1990
  • Réduire de 30% la consommation d’énergies fossiles en 2030, par rapport à 2012
  • Porter la part des énergies renouvelables à 32% de la consommation finale d’énergie en 2030, et à 40% de la production d’électricité
  • Réduire la consommation énergétique finale de 50% en 2050, par rapport à 2012
  • Réduire de 50% les déchets mis en décharge à l’horizon 2025
  • Diversifier la production d’électricité, et baisser la part du nucléaire à 50%

 

La mise en place de cette loi permet de cadrer précisément la lutte contre le réchauffement climatique et la gestion des déchets. Les objectifs sont précis, et les acteurs engagés ont ainsi une visibilité accrue de ce qui doit être fait.

 

 

La transition énergétique : un levier de compétitivité 

Un outil pour optimiser ses dépenses en électricité et gaz

 

En France, de nombreuses entreprises ont choisi d’entamer une Transition Écologique, à travers notamment la stratégie RSE (Responsabilité Sociétale des Entreprises). L’énergie représente 10 à 20% des coûts d’une entreprise (source : ADEME) : cela en fait l’un des principaux postes de dépense. Cependant, c’est souvent celui auquel on pense le moins lorsque l’on souhaite réduire ses coûts. 

 

Grâce à la mise en place de la Transition Énergétique, les entreprises ont vu leurs factures d’énergie diminuer, grâce à l’optimisation de la consommation énergétique. Les économies réalisées sur ce poste peuvent être réinjectées dans d’autres postes du budget de l’entreprise. Cela permet ainsi de créer un avantage concurrentiel non négligeable.

 

Un outil pour améliorer l’attractivité de son entreprise !

 

Travailler la Transition Énergétique, c’est bien : le faire savoir à ses clients, c’est mieux ! En effet, de nombreux consommateurs sont sensibles à l’impact écologique et environnemental des entreprises. Communiquer sur vos actions vertes, c’est à coup sûr les toucher en plein coeur, et les fidéliser. Vous pouvez demander à votre fournisseur d’énergie des garanties d’utilisation d’énergie renouvelable, ou d’énergie française par exemple.

 

C’est une vraie source de différenciation. Prendre des mesures fortes peut vous permettre d’avoir un atout important par rapport aux offres de vos concurrents. Travailler votre image de marque est ici primordial. Cela vous permettra également de recruter les meilleurs talents pour votre entreprise, puisque la Génération Z préfère rejoindre une entreprise soucieuse de réduire son impact environnemental.

 

De nombreuses aides et cellules de soutien sont également mises en place par plusieurs acteurs. On peut noter l’importance du Green Deal, mis en place par l’Union Européenne. Ce projet propose un ensemble d’initiatives politiques afin de soutenir la Transition Énergétique de l’Europe, pour la rendre climatiquement neutre en 2050. Le Gouvernement et l’ADEME ont également créé les dispositifs CEE. Grâce à cela, il est aisé de mettre en place des panneaux solaires, ou des éoliennes sur votre structure.

 

Téléchargez notre livre blanc “Le Guide de la Transition Énergétique” !

La transition énergétique peut permettre à votre entreprise de faire des économies durables sur votre budget énergétique

 

Des actions simples à mettre en place la transition énergétique dans son entreprise

 

Saviez-vous que si tous les Français éteignent leurs appareils en veille lorsqu’ils vont se coucher, cela économiserait la production d’un réacteur nucléaire par an ?

 

Il est plutôt aisé de mettre en place la Transition Énergétique dans votre entreprise. Cela commence par des gestes simples au quotidien : éteindre les lumières lorsqu’on sort d’une pièce, baisser le chauffage d’1°C, utiliser des ampoules LED…

 

Les principales actions se retrouvent sous trois axes : 

 

  • Mesurer et connaître votre consommation énergétique ; 
  • Adapter au mieux cette consommation à vos besoins ;
  • Modifier votre consommation en privilégiant les énergies renouvelables.

 

Cela passe également par la mobilité verte des salariés. De nombreuses entreprises proposent à leurs employés le covoiturage, ou une participation au financement d’un abonnement aux transports en commun. Vous pouvez aller plus loin, et offrir des primes pour l’achat de véhicules hybrides ou électriques (trottinettes, vélos, voitures…). Au retour des beaux jours, pourquoi ne pas proposer une campagne pro-vélo ? Vous pouvez offrir un certain montant du kilomètre parcouru à vos salariés lors de leurs trajets domicile-travail ?

 

Vous pouvez également organiser le recyclage de votre parc informatique. Il est possible de faire appel à une entreprise qui vend du matériel reconditionné. La mise en place du tri sélectif dans votre structure peut également être une bonne idée pour mobiliser vos salariés !

 

Vous pouvez profiter des différentes primes énergie, et des CEE disponibles en cette fin d’année 2020 pour effectuer une rénovation énergétique de vos bâtiments.

 

L’Allemagne, un exemple à suivre

 

L’Allemagne a depuis quelques années annoncé vouloir abandonner la production d’électricité à partir de l’énergie nucléaire et au charbon dans sa production énergétique. Les énergies renouvelables sont extrêmement développées dans ce pays, ce qui en fait l’un des précurseurs en Europe. Désormais, c’est vers l’hydrogène que l’Allemagne se tourne.

Énergie neutre en carbone, renouvelable, avec une possibilité de stockage : l’hydrogène est plein de promesses. Aujourd’hui, l’Allemagne a vraiment pris ce tournant de la Transition Énergétique, notamment à travers son parc automobile.

 

Le monde de l’énergie est en perpétuel mouvement, et transforme donc la Transition Énergétique en un processus continu, avec des phases d’accélération au vu de ses différents impacts environnementaux, sociaux et économiques.

La Transition Énergétique passe par une prise de conscience, une volonté de consommer de façon locale, des produits à valeur ajoutée.

Il est donc important de suivre régulièrement l’évolution de la compétitivité de l’économie et des entreprises en France. Ainsi, la Transition Énergétique deviendra un facteur positif pour les acteurs économiques français. 

Entre performance économique, recrutement, impact environnemental, et réputation, la stratégie de Transition Énergétique est une superbe opportunité à saisir pour votre entreprise.

 

Envie de vous lancer ? Nos experts en énergie sont à votre disposition pour échanger, et mettre en place avec vous LA stratégie adaptée à votre entreprise.

marius-ciocirlan-vMV6r4VRhJ8-unsplash

Clémentine Masson

Passionnée par la rédaction et le design, j'ai à coeur de vous faire découvrir le monde de l'énergie, et tous ses secrets !

Ces articles pourraient également vous intéresser

Fournisseur en électricité

5 critères pour bien comparer son fournisseur en électricité et en gaz

En tant que professionnel, vous souhaitez choisir le meilleur fournisseur en électricité et en gaz pour alléger…

Lire la suite
Courtier en énergie

Le point sur l’énergie en matière de réglementation

Maîtriser ses dépenses en énergie est un véritable enjeu pour les dirigeants d’entreprise, notamment ceux des commerces…

Lire la suite
CEE

Infographie : 10 choses à savoir sur les CEE

Les Certificats d’Economies d’Energie, communément appelés CEE, ont été introduits à la suite de la loi POPE…

Lire la suite