02/09/2021

Les garanties d’origine, preuve de votre engagement écologique dans la fourniture professionnelle d’énergie

Partagez cet article

Pour bien comprendre le mécanisme des garanties d’origine, il est nécessaire de garder en tête la composition de l’électricité. Cette dernière, dans les câbles du réseau, est constituée d’une multitude de sources d’approvisionnement. Ainsi, il n’est pas possible de différencier l’électricité venue de source verte des autres sources d’énergie.

 

Afin de tout savoir sur le chemin de l’électricité, de sa source de production à la prise électrique de votre salon, nous vous invitons à découvrir notre article “L’acheminement de l’énergie, un voyage à part entière”. Comme ça, vous serez incollables sur le sujet ! 

 

Nous disions donc, impossible de différencier la provenance de l’électricité une fois qu’elle est injectée dans le réseau. C’est problématique, puisque si vous souscrivez à une offre d’électricité verte, c’est précisément pour consommer de l’électricité verte, et pas de l’électricité nucléaire, pas vrai ? 

 

Mais, si tout est mélangé, comment savoir quelle électricité vous consommez ? Comment contrer le greenwashing, et permettre aux fournisseurs de proposer de l’électricité verte sans mensonge ?

 

Rassurez-vous, la solution existe. Pour répondre à cette problématique, le mécanisme des garanties d’origine (GO) a été créé. Ces dernières sont en quelque sorte les cartes d’identité des MWh.

 

Dans cet article, nous allons vous dévoiler tous les secrets des garanties d’origine, de leur création à leur utilité au quotidien.

 

La genèse des garanties d’origine 

 

Commençons par la genèse. C’est en 1998, aux Etats-Unis, qu’apparaît pour la première fois le mécanisme de garanties d’origine. A l’époque, cela s’appelait les “Renewable Energy Certificates”. 

 

En 2000, la France déclare le mécanisme d’obligation d’achat. Ce dernier obligeait EDF et les ELD (Entreprises Locales de Distribution) à acheter l’énergie des producteurs d’énergie renouvelable à un prix et des conditions spécifiques. Cela permettait de développer les EnR (Énergies Renouvelables) en France, alors qu’elles n’étaient pas prioritaires sur l’hexagone. 

 

C’est en 2001 qu’une directive européenne est votée, afin qu’en 2003 au plus tard, les Etats membres de l’Union Européenne fassent en sorte que l’origine de l’électricité produite à partir de sources EnR soit garantie selon des critères objectifs et transparents. C’est ainsi que les garanties d’origine ont remplacé les certificats verts.

 

Une garantie d’origine, kézako ? 

 

Une garantie d’origine représente un MWh d’électricité produit au cours d’un mois donné. Elle est, comme nous l’avons précisé plus haut, la carte d’identité de ce MWh. Sous forme de document électronique, comme un certificat, elle reprend toutes les informations utiles sur la production de ce MWh : 

 

  • un numéro d’identification unique ;
  • la nature de l’énergie ; 
  • le type et la capacité de l’installation du moyen de production ; 
  • le nom et la qualité du demandeur ;
  • les lieux importants : 
    • pays d’émission, emplacement des installations ;
  • les dates clés : 
    • délivrance ;
    • début et de fin de la certification ;
    • mise en service des installations ;
  • les aides potentielles dont a pu bénéficier l’installation productrice. 

 

Ce certificat est un allié précieux pour vérifier la provenance de l’énergie que vous consommez ! 

 

Un maître-mot : traçabilité

 

Lorsque vous vous engagez dans une offre dite “verte” auprès d’un fournisseur, vous avez envie de clarté et de transparence. L’entreprise qui assure votre fourniture d’énergie doit elle aussi jouer la carte de la transparence lors de votre échange, afin de garantir la qualité de l’offre proposée. Ainsi, elle doit vous donner les informations suivantes : 

 

  • le type d’énergie que vous consommez,
  • sa date de production,
  • son lieu de production.

 

Les garanties d’origine s’adaptent selon les besoins et les envies. Votre fournisseur peut ainsi vous proposer un contrat basé sur de l’électricité produite en Europe, en France, ou encore en Bretagne ! 

 

Il peut également vous proposer une garantie d’origine basée sur le moyen de production de l’électricité. Une GO éolienne ou hydraulique, par exemple. De nombreuses garanties d’origine existent !

 

Vous serez alors certain de permettre à un producteur, ou à une région en particulier, de se développer. 

 

1 kWh consommé = 1 kWh injecté ! 

 

Si vous souscrivez à une offre d’électricité verte, cela veut dire que, pour 1 kWh d’électricité que vous consommez, 1 kWh d’électricité verte doit être produit. Ainsi, votre fournisseur aura l’obligation d’acheter des garanties d’origine, qui permettent de prouver la production de cette électricité verte.

 

Prenons l’exemple d’un producteur d’énergie hydraulique : s’il injecte sur le réseau 1000 MWh pendant une période donnée, il recevra 1000 Garanties d’Origine auprès de Powernext pour cette même période.   

 

Les Garanties d’origine : un milieu réglementé

 

Tout le monde ne peut obtenir facilement des garanties d’origine. En effet, c’est un milieu réglementé, régi par Powernext. Elle est la seule entité apte à distribuer les GO aux fournisseurs.

 

Depuis 2013, c’est sous mandat du Ministère Français de la Transition Écologique et Solidaire qu’EEX gère le Registre National des Garanties d’Origine. Ce système est le seul reconnu en France en ce qui concerne le suivi de la production d’énergie à partir de sources renouvelables.

 

Pour terminer

 

Ainsi, lorsque vous choisissez une offre verte, avec des garanties d’origine, vous participez directement au développement de la production d’électricité éco-responsable ! Ce mécanisme vous offre la possibilité de vous investir durablement dans la transition énergétique. 

 

Nos experts sont à votre disposition pour vous conseiller dans cette démarche de changement de fournisseur. 

 

marius-ciocirlan-vMV6r4VRhJ8-unsplash

Clémentine Masson

Passionnée par la rédaction et le design, j'ai à coeur de vous faire découvrir le monde de l'énergie, et tous ses secrets !

Ces articles pourraient également vous intéresser

Année de référence

Comment définir son année de référence pour le décret tertiaire ? (INFOGRAPHIE)

Depuis son entrée en vigueur en 2019, le décret tertiaire est le sujet phare dans le monde…

Lire la suite
Optima Courtage

Opérat : Comment s’inscrire et utiliser la plateforme du décret tertiaire ?

Le décret tertiaire vise, à travers Opérat, à répondre aux enjeux de la transition écologique et énergétique…

Lire la suite
Optima Courtage

Quelle est l’activité type concernée par le décret tertiaire ?

Les premières déclarations sur la consommation énergétique des bâtiments vont débuter en septembre 2022. Ces déclarations ont…

Lire la suite