09/09/2021

ABCdaire de l’énergie : découvrez le tome 2 !

Partagez cet article

L’année dernière, nous vous avons préparé l’ABCdaire de l’énergie, présentant 19 expressions utilisées par les professionnels de l’énergie (TURPE, ARENH, CRE…). Cette année, nous avons décidé de définir 19 nouvelles expressions utilisées dans le monde de l’énergie. 

 

Ces expressions vont vous permettre d’accroître votre expertise du marché énergétique français et européen. Parmi les nouvelles expressions utilisées, certaines sont :

 

 

Prêt à devenir un expert sur le vocabulaire du monde énergétique ? 

C’est parti ! 

 

Abonnement 

 

Débutons cet ABCdaire par l’abonnement. Les fournisseurs d’énergie référencent deux types de coûts dans la partie liée à votre consommation, sur la facture d’énergie : 

 

  • l’abonnement mensuel auprès du fournisseur ;
  • le coût de la consommation d’énergie.

 

Cet abonnement correspond aux frais de gestion liés à l’acheminement de votre énergie. On comprend dans ces frais :

 

  • les coûts variables liés à la maintenance du réseau jusqu’au compteur. Ce tarif est fixé chaque année par la CRE et est reversé aux gestionnaires de réseau. 
  • les coûts commerciaux de votre fournisseur (frais liés à la gestion de votre dossier, de la clientèle, documents d’information…).

 

Cet abonnement varie selon les fournisseurs. Il est donc intéressant de regarder dans le détail les offres énergétiques pour comparer et choisir le fournisseur d’énergie le plus adapté. 

 

AIE 

 

L’Agence Internationale de l’Energie (AIE) est une agence créée en 1974, à la suite du premier choc pétrolier. Cette organisation est reconnue dans le monde pour son rapport annuel intitulé “World Energy Outlook”. Ce rapport met en lumière les projections sur l’utilisation de l’énergie dans le monde, en fonction des décisions politiques et exploitations des ressources fossiles et renouvelables. 

 

Ce rapport donne ainsi une véritable feuille de route pour l’atteinte de la neutralité carbone en 2050. Dans son dernier rapport intitulé “Net Zero by 2050”, sorti en 2021, l’AIE indique que la neutralité carbone ne sera possible qu’avec une entente internationale pour favoriser la transition énergétique au niveau mondial. Cette entente doit permettre d’éviter toute politique de recherche et exploitation de nouveaux gisements d’énergies fossiles. Elle doit également aboutir à une politique mondiale de développement des EnR, de transition énergétique et de développement de puits de carbone.  

 

ATRD

 

L’Accès des Tiers au Réseau de Distribution du gaz naturel est un tarif qui finance les actions des distributeurs de gaz naturel français :

 

  • GRDF ;
  • Les 22 entreprises locales de distributions. 

 

La CRE fixe ces tarifs, pour assurer une transparence et un traitement équitable entre les consommateurs et fournisseurs d’énergie. Depuis le 1er Juillet 2020, l’ATRD6 est entré en vigueur pour 4 ans. 

 

ATRT

 

L’accès des Tiers au Réseau de Transport du gaz naturel est un tarif qui finance les entreprises en charge du transport du gaz, entre le producteur vers les zones de consommation (zones industrielles, zones d’habitation, etc.). Deux organismes perçoivent ainsi la somme récoltée : 

 

 

L’ATRT 7 est entré en vigueur le 21 avril 2021. Il a entraîné une augmentation de 1,4% pour les contrats liés à GRTgaz, et de 0,7% pour Terega. Cette hausse est liée à une hausse des charges d’exploitation de ces deux acteurs, respectivement de 1,6% pour GRTgaz et 3,4% pour Terega.

 

Capex 

 

Les CAPEX, pour capital expendure, concernent tous les investissements liés à l’exploitation d’un moyen de production d’énergie. En énergie, on utilise ce terme pour estimer la rentabilité d’un moyen de production énergétique, en fonction de la quantité d’énergie produite, des années d’exploitation prévues, des coûts marginaux…

 

CTSSG 

 

La Contribution au Tarif Spécial de Solidarité Gaz est un ancien tarif présent sur les factures de gaz. Ce tarif a fusionné avec la TICGN en 2016. Il permettait de financer la moitié du budget du médiateur de l’énergie, ainsi que le tarif spécial de solidarité en faveur des clients démunis. 

 

CSPG

 

La Contribution au Service Public du Gaz, ou contribution biométhane, est une ancienne taxe qui a fusionné avec la TICGN le 1er janvier 2016. Cette fusion est issue d’une volonté du gouvernement de simplifier la lecture de la facture de gaz pour les particuliers ou professionnels. 

 

Décret Tertiaire 

 

Issu de la loi Elan votée en 2018 en France, le décret tertiaire est entré en vigueur le 1 octobre 2019. Il vise une sobriété énergétique des bâtiments tertiaires (hôtels, commerces, bureaux, administration…). Concrètement, ce dispositif oblige les bâtiments de plus de 1000 m2 à trouver des solutions pour réduire leur consommation énergétique, par rapport à une année de référence. L’année de référence est à minima 2010. Voici les objectifs d’économie d’énergie à atteindre pour les bâtiments concernés :

 

  • -40% d’ici 2030 ;
  • -50% d’ici 2040 ;
  • -60% d’ici 2060.

 

Pour atteindre ces objectifs, des dispositifs comme les CEE sont à disposition des entreprises. Ce type d’aides financières permet de financer une partie du coût des travaux réalisés (chauffage, éclairage, isolation…).

 

Dentelle 

 

La dentelle est une expression qui caractérise la demande de pointe sur les marchés de gros. Lors de ces périodes, la demande est forte, imprévisible et variable. Le réseau est en forte tension, ce qui impacte à la hausse les prix du marché de gros. Les principaux consommateurs concernés par la hausse des prix sont les consommateurs possédant un contrat :

 

  • à offre dynamique ;
  • à clic ;
  • indexé sur le TRV ;
  • en heures pleines/heures creuses…

 

Pour répondre à cette situation, la France a plusieurs possibilités : 

 

  • faire appel à des moyens de production réactifs, à faible coût variable, mobilisés pour répondre à la demande énergétique (centrales à gaz, à charbon,…) ;
  • s’approvisionner en énergie auprès des marchés européens ;
  • inciter les consommateurs à limiter leur consommation ;
  • faire des coupures localisées en cas de surtension du réseau. 

 

 

Electro-intensivité

 

Les entreprises électro-intensives sont des entreprises qui consomment une grande quantité d’énergie pour produire de l’énergie. Du fait de leur quantité d’électricité consommée, on leur accorde des tarifs préférentiels sur le TURPE. Le 11 avril 2021, un décret a modifié les critères d’éligibilité à ces tarifs préférentiels. 

 

Auparavant, les entreprises dites électro-intensives étaient jugées sur le poids de l’énergie par rapport à la valeur ajoutée créée par l’entreprise. Le seuil minimal pour juger une entreprise d’électro-intensivité était de 2,5 KWh par euro de valeur ajoutée. 

 

L’arrivée de ce décret a entraîné la création de 4 nouvelles catégories, établies selon le profil de consommation et la quantité d’énergie consommée. Ainsi, il existe :

 

  • Profil stable ;
  • Profil anticyclique ; 
  • Grand consommateur ; 
  • Stockage.

 

Les taux de réduction associé au TURPE ont également été modifiés par ce décret. 

 

Energie

Source : CRE

 

Entreprises locales de distribution (ELD)

 

Les entreprises locales de distribution sont des organisations énergétiques chargées de distribuer et/ou fournir de l’électricité ou du gaz naturel sur des territoires où Enedis ou GRDF ne sont pas présents. Ces entreprises sont présentes sur 5% du territoire français. 

 

Energie réactive 

 

Le réseau électrique transporte deux types d’énergie :

  • l’énergie active, qui permet de faire fonctionner l’appareil ;
  • l’énergie réactive, dite “improductive”, qui est utilisée par les circuits magnétiques de l’appareil.

 

Cette énergie, exprimée en kVArh (kilovoltampèreréactifheure), est générée par le fonctionnement même du réseau électrique français. Ce dernier fonctionne en courant alternatif, avec une succession de valeurs positives et négatives. 

 

Voici quelques exemples de matériels utilisant de l’énergie réactive :

 

  • fours à induction ;
  • transformateurs ; 
  • machine à soudure ;
  • éclairages extérieurs ;
  • perceuses magnétiques… 

 

Au même titre que l’énergie active, l’énergie passive contribue à la tension du réseau électrique. Elle est donc présente sur la facture de votre entreprise. Pour limiter la création de l’énergie réactive, il existe des batteries de condensateur raccordées à la machine, ou du groupement de machines concernées. 

 

Cela a pour effet d’optimiser sur le long terme la consommation énergétique des machines, et par la même occasion de préserver leurs durées de vie. En effet, une trop forte présence de l’énergie réactive peut causer des phénomènes de surtensions électriques au niveau des installations, et abîmer celles-ci. 

 

Frais de résiliation des fournisseurs d’énergie

 

Les frais de résiliation sont exercés par les fournisseurs d’énergie, à destination des consommateurs, en cas de résiliation du contrat avant son échéance. Les fournisseurs pratiquent ces frais par les fournisseurs 15 jours après signature du contrat, pour dédommager leur manque à gagner. Chaque fournisseur a sa propre méthode de calcul, basée sur le volume global de consommation, ou sur la durée du contrat. 

 

Par exemple, un fournisseur peut demander au consommateur de payer 80% de la somme initialement due sur l’ensemble du contrat. Finalement, les frais de résiliation peuvent être importants pour les consommateurs. Ainsi, il est nécessaire de bien comparer les offres des fournisseurs avant de s’engager

Gestionnaire de réseau 

 

Les gestionnaires de réseau sont chargés de gérer, de maintenir en bon état et de développer le réseau électrique et gazier en France. Pour l’électricité, on retrouve en gestionnaire de réseau RTE pour les lignes à haute tension, et Enedis ou les ELD, pour amener l’électricité des lignes hautes tension vers le compteur. En gaz, on retrouve GRTgaz et Térega pour gérer, maintenir et développer le cas échéant les lignes gazières en France. 

 

IEG

 

Les IEG, pour industries électriques et gazières, sont une branche professionnelle regroupant l’ensemble des producteurs, transporteurs, distributeurs, commerçants et fournisseurs d’électricité et de gaz en France. On compte parmi ces acteurs : 

 

  • EDF ;
  • RTE ;
  • Enedis ;
  • GRTgaz ;
  • Terega…

 

Médiateur de l’énergie

 

Le médiateur de l’énergie est un organisme public, créé en 2006, chargé de faire le lien entre les demandes des consommateurs et les acteurs professionnels de l’énergie. Plus précisément, ce médiateur doit proposer des solutions aux éventuels litiges existants entre les consommateurs et les professionnels du secteur. Il est saisi entre 2 mois et 1 an après une réclamation écrite auprès de l’opérateur. 

 

Le médiateur de l’énergie est chargé également d’informer le consommateur sur leurs droits et les différentes démarches existantes. A ce titre, il propose notamment un comparateur des offres énergétiques proposées en France, à destination des consommateurs, qu’ils soient particuliers ou professionnels. 

 

Options tarifaires

 

L’option tarifaire est un format de comptage des consommations énergétiques, permettant la tarification de la consommation. Ainsi, il existe trois options : 

 

  • l’option base : Prix identique sur l’ensemble de l’année, aucune différenciation n’est faite selon l’heure, le jour et la période dans l’année ;
  • l’option heures pleines/heures creuses : Prix variable selon l’heure de la journée. Ces heures sont fixées pour chaque commune française, par votre fournisseur ou Enedis, selon votre type de compteur
  • l’option tempo, pour les tarifs réglementés : le compteur enregistre les consommations électriques selon 6 plages horaires en base ou heures pleines/heures creuses, pour les jours :
    • bleus : les tarifs les plus avantageux ;
    • blancs : les tarifs moyens ;
    • rouges : les tarifs les plus chers. 

 

Tension du réseau 

 

La tension du réseau est un élément clé à surveiller, à la fois pour :

 

 

En effet, l’électricité n’étant pas stockable, la tension du réseau reflète le niveau de demande énergétique sur une zone géographique donnée. Ainsi, plus la tension est importante, plus les installations sont sollicitées. RTE et Enedis surveillent de près ces situations de surtension pour éviter des coupures de courant localisées, voire généralisées. Ces périodes de forte demande impactent également les prix. Plus la demande est forte, plus les prix de l’électricité augmentent, sous l’effet de la limitation du niveau de production électrique français et européen. 

 

Pour combler ses manques de capacité de production, la France peut faire appel aux voisins européens pour se fournir en énergie. Le réseau électrique français est en effet interconnecté avec plusieurs réseaux européens : 

 

 

Zones non-interconnectées (ZNI)

 

Les zones non-interconnectées au réseau métropolitain continental sont des territoires français qui ne sont pas reliés au réseau électrique français. Parmi ces zones, on retrouve toutes les îles au large des côtes métropolitaines et la france d’outre-mer : 

 

  • Corse ;
  • Ouessant ;
  • Guadeloupe ;
  • Martinique ;
  • Tahiti ;
  • Guyane…

 

Ces territoires possèdent leurs propres moyens de production d’électricité. A l’image de la Guadeloupe, ces îles utilisent à la fois des énergies fossiles, complétées par des énergies renouvelables. Parmi les principales énergies, on retrouve le charbon, le bois, l’énergie offshore, ou encore le gaz naturel. 

 

Inscrivez-vous dès maintenant à la newsletter Optima Energie : vous y trouverez les évolutions des prix du marché, accompagnés d’articles sur l’actualité énergétique, conseils…

 

marius-ciocirlan-vMV6r4VRhJ8-unsplash

Steven Perros

Chargé de marketing chez Optima Energie, j'ai pour mission de vous simplifier la compréhension du monde de l'énergie !

Ces articles pourraient également vous intéresser

Offres de marché

Les différentes offres de marché

Depuis la libéralisation du marché de l’énergie en 2004 pour les consommateurs professionnels, plusieurs offres de marché…

Lire la suite
Garanties d'origine

Les garanties d’origine, preuve de votre engagement écologique

Pour bien comprendre le mécanisme des garanties d’origine, il est nécessaire de garder en tête la composition…

Lire la suite
Choisir son fournisseur

Comment bien choisir son fournisseur ?

Bien choisir son fournisseur est d’autant plus important depuis l’annonce de la fin des Tarifs Réglementés de…

Lire la suite